News


David Bowie : ses techniques pour ne pas être reconnu

Mardi 11 Juin 2024
La star aimait sortir dans la rue.
David Bowie : ses techniques pour ne pas être reconnu

Alan Edwards, attaché de presse de légende qui a travaillé avec Prince, les Rolling Stones ou encore Britney Spears a écrit ses mémoires, “I Was There: Dispatches from a Life in Rock and Roll”. A cette occasion, il a donné une interview à NME dans laquelle il explique comment David Bowie essayait de garder une vie normale.

"Je l’ai rencontré juste après qu’il a réalisé [l’épopée guerrière de Nagisa Ōshima avec Ryuichi Sakamoto en 1983] "Merry Christmas, Mr Lawrence". Il était alors considéré comme une star de cinéma – mais il venait aussi d’être lâché par son label parce que 'Low' et 'Heroes' n’étaient pas jugés aussi bons commercialement que des trucs comme ‘Bay City Rollers’. C’est lorsque je suis parti en tournée avec lui que j’ai commencé à comprendre à quel point il était terre à terre et charmant. Il se présentait à notre bureau de Tottenham Court Road et préparait du café pour tout le monde. Il m’a dit que son secret pour ne pas être reconnu était de porter une casquette en tissu et d’avoir un journal grec sous le bras. Ainsi, si quelqu’un se demandait si c’était bien lui, il regardait de plus près et se disait : “Ce n’est pas possible… il est manifestement grec.”

Plus loin, il explique encore que David Bowie prenait le train comme n'importe quel passager :

"C’était la même chose pour les interviews. Nous prenions souvent le train, pas en première classe, et vous seriez surpris de voir le nombre de personnes qui faisaient un double regard, puis se disaient : “Ce n’est pas lui, c’est juste un type assis avec nous qui va à Manchester.”

Bowie ne dédaignait pas faire non plus un peu d'humour :

"Il y a un autre exemple que j’évoque dans le livre. Une fois, après une interview à la radio, il n’avait rien de mieux à faire, alors il a décidé de présenter les bulletins de circulation de la station. Il était assis là à dire aux gens qu’il y avait des retards sur la M25… et même à ce jour, je ne pense pas que quelqu’un ait su que c’était David Bowie. C’était un génie créatif extraordinaire, mais aussi un gentleman pur, désarmant et sympathique".

Des révélations qui offrent une nouvelle vision de cette incroyable star.